En République Centrafricaine, les violences menées par des groupes armés rebelles contre les forces de maintien de la paix de l’ONU ont connu une recrudescence sans précédent au cours des derniers jours, dans des attaques qui ont coûté la vie à plusieurs Casques bleus.

Au lendemain de l’hommage rendu aux cinq Casques bleus tués en début de semaine dernière (quatre cambodgiens et un marocain), un nouveau soldat de la paix marocain a péri samedi lors d’une attaque rebelle dans la ville de Bangassou, située dans le Sud-Est du pays.

Et dans la nuit de samedi à dimanche, un autre soldat marocain du contingent de la Minusca a été blessé dans un échange de tirs avec les assaillants.

Ces pertes humaines s’ajoutent à la longue liste des soldats onusiens morts au combat en RCA depuis le début de la crise politico-militaire en 2012.

La ville de Bangassou et plus particulièrement la base militaire de la Minusca dans cette localité est toujours sous la menace de nombreux groupes armés.

Ces rebelles anti-Balaka majoritairement chrétiens, se sont également attaqués aux quartiers musulmans de la ville. Plusieurs dizaines de civils ont été tués lors de ces violences.

Si pour l’heure il est encore difficile d’établir un bilan exact des morts, les observateurs s’accordent à dire que les effectifs de la mission onusienne en RCA devraient être renforcés d’urgence face aux menaces d’une exacerbation des  attaques de rebelles armés dans les semaines à venir.

 

Share.

About Author

Leave A Reply