Le gouvernement sud africain a entériné jeudi un nouveau code minier promis à changer de fond en comble le mode de fonctionnement des entreprises de ce secteur, une décision qui a en outre fait plonger les cours des entreprises minières cotées à la bourse de Johannesburg.

Attendu depuis plusieurs années déjà, le nouveau code qui régit le secteur minier prévoit de nombreuses mesures polémiques,  avec en premier lieu celle concernant l’actionnariat des entreprises minières.

Ces dernières devront désormais se conformer à une nouvelle règle qui oblige les entreprises du secteur à augmenter la part de leur  actionnariat de couleur noire à hauteur de 50% au minimum.

Ainsi donc, les sociétés qui souhaitent acquérir de nouveaux droits de prospection devront prouver que leur capital social est détenu au minimum à moitié par des actionnaires noirs.

Sachant que le secteur est détenu majoritairement par la minorité blanche sud africaine, les cours des principales firmes minières sud africaines ont accusé une chute de leur valeur boursière. Le Rand, la monnaie nationale sud africaine, à également perdu de sa valeur face au dollars suite à l’annonce de cette décision.

Des actions en justice vont  notamment être entreprises par le syndicat des mines et les chambres de ce secteur prospère en Afrique du Sud, avec le vague espoir de faire revenir le gouvernement sur sa décision qui a bouleversé le cours des choses.

 

 

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply