La crise diplomatique entre les pays arabes du Golfe commence à avoir des conséquences sur d’autres pays de la région, c’est notamment le cas de l’Erythrée et de Djibouti qui se retrouvent au bord d’un conflit suite au retrait des militaires qataris de la frontière entre les deux pays de la Corne de l’Afrique.

Après près de neuf ans d’interposition militaire du Qatar entre l’Erythrée et Djibouti, les deux voisins rivaux se sont retrouvés ce week-end au bord d’un conflit. En cause, le départ précipité des militaires qataris installés jusque-là au Cap Doumeira, la frontière terrestre qui les sépare.

Les troupes de médiation du Qatar ont en effet reçu l’ordre de quitter les lieux et de rentrer au pays qui se prépare à toutes les éventualités, même si les risques d’une guerre avec l’Arabie Saoudite sont écartés pour l’instant. Ce retrait qatari a eu pour conséquence la résurgence des vieilles querelles territoriales entre les deux voisins.

Djibouti a ainsi accusé l’Erythrée d’avoir profité du retrait des troupes qataries pour occuper le territoire disputé de Ras Doumeira. Une annonce qui a été directement réfutée par le gouvernement Erythréen.

Inquiète de ce regain de tension, la communauté internationale a appelé les deux voisins à la retenue. L’Union Africaine (UA) a annoncé l’envoi d’une mission chargée d’établir les faits. Pour les observateurs, cette première étape pourrait être suivie de l’envoi de forces militaires afin de calmer la tension dans la Corne de l’Afrique.

 

 

Share.

About Author

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply