A l’occasion d’une réunion tenue mardi au siège de la Banque Africaine de Développement (BAD) à Abidjan, l’institution financière panafricaine a décidé de s’allier avec la Banque Islamique de Développement (BID) afin de soutenir des projets socio-économiques en Afrique à hauteur de 2 milliards de dollars.

Ce montant sera étalé sur les trois prochaines années et permettra de faire émerger des projets pour stimuler le développement sur le continent. Plusieurs secteurs structurants sont visés par ce financement. Il s’agit notamment de l’Agriculture, de l’Energie, de la Santé, des infrastructures mais aussi du soutien aux petites et moyennes entreprises.

Les deux institutions apporteront chacune 1 milliard de dollars pour financer cette aide destinée non seulement au secteur public, mais aussi aux entreprises privées. Cet accord dénote une certaine accélération des initiatives pour financer le développement économique en Afrique.

Le continent africain reçoit en effet de plus en plus d’aide de la part des partenaires internationaux, sachant que le gap entre pays riches et pauvres et devenu criant. Ce retard de développement impacte désormais les pays riches à plusieurs niveaux.

Les vagues successives de migrants clandestins qui rêvent d’atteindre l’Eldorado Européen en est le parfait exemple. Prenant en considération ces facteurs, la communauté internationale veut désormais agir de manière plus efficace afin d’inverser cette situation à travers le financement de projets de développement économique.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply