Les autorités camerounaises ont annoncé la disparition de plusieurs dizaines de soldats dans le naufrage, dimanche, d’un bateau de l’armée qui transportait des militaires de la Brigade d’Intervention Rapide (BIR).

Ce naufrage a eu lieu dans les eaux nationales camerounaises et plus précisément entre la ville de Limbé au sud-ouest du pays et l’île de Bakassi. Des opérations de secours sont toujours en cours pour retrouver de potentiels survivants.

Toutefois, d’après des sources proches de l’armée camerounaise, les sauveteurs n’ont pour l’instant réussi à récupérer qu’un seul corps et trois survivants. Pour le reste des 37 autres militaires qui faisaient le voyage, leur sort reste toujours en suspens.

Aucune précision n’a pour l’instant été communiquée par les autorités camerounaises concernant le naufrage de ce navire qui effectuait un ravitaillement des troupes stationnées sur l’île de Bakassi.

De grands moyens logistiques sont déployés pour essayer de sauver les éventuels rescapés. Les gardes côtes camerounais ont envoyé plusieurs patrouilles maritimes ainsi que des soutiens aériens pour aider aux recherches.

La BIR, unité d’élite de l’armée camerounaise est en tête de la lutte contre la mouvance djihadiste Boko Haram dans la région du Lac Tchad. Dans ce sens, la perte des militaires qui composent cette brigade représente un coup dur et elle est durement ressentie par toute l’armée camerounaise.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply