Le Maroc est plus que jamais déterminé à ancrer ses liens politiques et humains et ses partenariats économiques et commerciaux avec le reste de l’Afrique, preuve en est l’implication active de sa diplomatie dans les affaires politiques et économiques du Continent dans une démarche qui monte en puissance.

Le gouvernement marocain a ainsi annoncé cette semaine qu’il allait ouvrir une ambassade pour la première fois en Zambie, d’ici le mois de septembre prochain. Il entend par ce biais renforcer sa présence dans le pays d’Edgar Lungu et plus globalement dans la région des Grands Lacs.

Cette initiative lui permettra ainsi de consolider sa présence dans cette sous région d’Afrique qui est restée jusqu’à présent hors du champ d’intervention de la diplomatie marocaine. En effet, pendant de longues décennies, l’éloignement géographique, couplé aux facteurs politiques et linguistiques, ont participé au creusement du gap entre le Royaume et l’Afrique de l’Est Anglophone.

Mais les responsables marocains voient cette étape comme un passé définitivement révolu, surtout après la réintégration du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA) en janvier dernier. Depuis, la diplomatie du Royaume a mis les bouchées doubles pour s’investir davantage en Afrique.

Une orientation d’autant plus remarquée qu’elle a lieu non seulement dans les sous-régions d’Afrique où la présence du Maroc est traditionnelle comme en Afrique de l’Ouest, mais aussi dans d’autres zones comme le Sahel, l’Afrique Australe ou encore l’Afrique de l’Est.

Share.

About Author

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply