La mission des Nations Unies en République Centrafricaine (Minusca), a annoncé dimanche qu’un nouveau Casque bleu Marocain a été tué dans une embuscade tendue par des éléments des milices chrétiennes anti-balaka.

Lors de cette attaque, survenue près de Bangassou, ville située à la frontière avec la République Démocratique du Congo, trois autres soldats de la paix marocains ont été blessés.

La Mission onusienne précise dans un communiqué, que cette « attaque a eu lieu alors que les casques bleus Marocains du contingent local escortaient des camions citernes après leur ravitaillement en eau dans un fleuve pour les besoins humanitaires de la ville ».

La Minusca a vivement condamné cette attaque et a présenté « ses condoléances à la famille de la victime ainsi qu’au peuple et au gouvernement du Royaume du Maroc. »

Cette attaque n’est pas la première du genre. Les Casques bleus sont souvent pris à partie en RCA. En mai dernier, deux autres soldats de la paix Marocains et quatre Cambodgiens avaient été tués dans l’attaque de leur convoi par des anti-Balaka près de Bangassou.

Depuis le renversement de l’ancien président François Bozizé en 2013 et les massacres intercommunautaires qui s’en sont suivis, la Centrafrique vit au rythme de la guerre larvée entre milices chrétiennes et musulmanes.

L’intervention de la France à travers l’opération Sangaris entre décembre 2013 et octobre 2016, puis de l’ONU qui déploie la Minusca n’ont pas permis un retour à la normale dans le pays.

Partager

A Propos de l'Auteur

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply