La Banque Mondiale (BM) a indiqué dans un nouveau rapport que la qualité de la gouvernance en Afrique subsaharienne a connu un recul dans une quinzaine de pays de la région.

Ce constat est notamment vrai au niveau de la gestion économique, des politiques structurelles, des mesures d’insertion sociale et enfin de l’équité.

Dans ce rapport, l’institution de Bretton Woods explique que la plupart de ces facteurs ont connu une détérioration à cause de la chute des prix des matières premières sur les marchés internationaux.

Sachant qu’une bonne partie des budgets des pays  d’Afrique Subsaharienne se basent sur les performances des prix des minerais, des hydrocarbures et des matières premières végétales, leur chute durant ces dernières  années a eu un impact direct et souvent douloureux sur les budgets de certains Etats africains.

Les cas les plus problématiques à ce niveau sont la Centrafrique, le Burundi et la République Démocratique du Congo. Toutefois, certains pays sortent du lot.

Il s’agit en particulier du Rwanda, du Sénégal et du Kenya qui ont légèrement amélioré le niveau de leur gouvernance. Une progression qui est à saluer du fait de la vision politique à long terme de leurs  dirigeants.

Share.

About Author

Leave A Reply