Le ministère de la Défense algérien a annoncé lundi que six islamistes radicaux avaient été tués dans une opération antiterroriste menée par l’armée à l’Ouest de la capitale.

La cellule démantelée, affiliée au groupe djihadiste autoproclamé Etat Islamique (EI), préparait plusieurs attentats, notamment des attaques à l’explosif dans la capitale, Alger.

Plusieurs armes et une quantité importante de munitions ont été trouvées par les éléments de l’armée au cours de cette opération qui se poursuivait d’ailleurs toujours lundi, dans la zone de Safsafa, située à 70 kilomètres à l’Ouest d’Alger.

L’opération s’est déroulée dans un secteur où les forces de sécurité ont démantelé une cellule islamiste la semaine dernière, selon le communiqué de la Défense.

Cette intervention militaire vient s’ajouter aux nombreuses autres qui ont eu lieu au cours des derniers mois pour neutraliser les éléments extrémistes armés qui se cachent dans les maquis du nord du pays.

D’après le dernier décompte officiel de l’armée, les autorités sécuritaires algériennes ont réussi à neutraliser pas moins de 71 islamistes radicaux depuis le début de l’année.

L’Algérie reste classée parmi les pays les plus touchés par l’extrémisme armé islamiste en Afrique. De nombreux groupes djihadistes restent localisés dans les maquis et aux abords des grandes conurbations du nord du pays.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply