Le président soudanais Omar El Béchir, était au Maroc jeudi pour une visite privée au cours de laquelle il a rencontré le Roi Salmane d’Arabie Saoudite, qui se trouve lui-même en vacances estivales dans son palais de Tanger, dans le Nord du pays, alors que des ONG marocaines ont dénoncé la visite du président soudanais, qui se trouve sous le coup de deux mandats de la Cour pénale internationale (CPI).

Dans la mythique ville marocaine qui surplombe le détroit de Gibraltar, le président soudanais a été accueilli par le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane, ainsi que par le ministre des Affaires Etrangères Adel El Joubeir. Il a par la suite déjeuné avec le roi Salmane, avec lequel il a abordé « les relations bilatérales » qui lient le Soudan à l’Arabie Saoudite.

Cette visite est la troisième du genre pour Omar El Béchir en moins d’un an au Maroc. En juillet 2016, il avait également été reçu à Tanger par le Roi Salman d’Arabie Saoudite. Plus récemment encore, Omar El Béchir a été invité au Maroc à l’occasion de la tenue de la COP22 à Marrakech.

Faisant l’objet de deux mandats d’arrêts internationaux, Omar El Béchir ne craint toutefois pas pour sa sécurité dans le Royaume chérifien. Le Maroc n’a en effet pas encore adhéré à la Cour Pénale Internationale. De ce fait, aucune obligation ne le contraint de procéder à l’arrestation d’Omar El Béchir. Une situation qui explique en partie les visites régulières du dirigeant soudanais dans le Royaume.

Share.

About Author

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply