La marine libyenne a annoncé jeudi la création d’une « zone de recherche et de secours » destinée à aider les bateaux de migrants clandestins en perdition au large de ses côtes, tout en en interdisant l’accès aux bateaux étrangers non autorisés.

Tout navire étranger est désormais en infraction de la loi s’il pénètre dans les eaux libyennes sans en avoir averti préalablement les autorités compétentes, prévient la marine libyenne dans un communiqué. Il s’agit d’un message clair adressé aux ONG qui tentent de porter secours aux migrants clandestins en partance des côtes libyennes.

« Nous souhaitons envoyer un message clair à tous ceux qui portent atteinte à la souveraineté libyenne et manquent de respect aux garde-côtes et à la marine », a déclaré le porte-parole de la marine libyenne, le général Ayoub Kacem.

Cette annonce ferme de la marine libyenne intervient après la décision du parlement italien d’autoriser ses bâtiments à pénétrer dans les eaux territoriales libyennes pour endiguer les vagues de migrants clandestins qui déferlent sur les côtes italiennes.

Les observateurs estiment que plus que les bateaux des ONG humanitaires, la marine italienne vise en premier lieu les bâtiments de guerre italiens qui pénètrent régulièrement dans les eaux territoriales libyennes.

Toutefois, la décision de la marine libyenne pourrait également viser les ONG humanitaires, accusées de servir les intérêts des passeurs en cherchant à sauver les migrants clandestins en détresse en méditerranée.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply