Plusieurs centaines de personnes ont trouvé la mort ce week-end en Sierra Leone à cause des pluies intenses qui se sont abattues sur Freetown et sa région, une catastrophe naturelle qui accable ce pays d’Afrique de l’Ouest comptant parmi les plus pauvres de la planète.

La croix Rouge locale déplore plus de 312 victimes. Mais le bilan pourrait vite s’alourdir sachant que de nombreux quartiers de la capitale sont encore sous les eaux. La majorité des victimes dénombrées se trouvaient dans des quartiers populaires, difficiles d’accès et proches du niveau des eaux.

Par ailleurs, plus de 2 000 sans abris ont été dénombrés. Un chiffre largement sous estimé d’après les observateurs sur place. Les pluies torrentielles ont été suivies de plusieurs écoulements de boue. Un pan entier d’une colline a été emporté par les eaux samedi, provoquant un glissement de terrain mortel dont le nombre des victimes n’a pas encore été établi.

Manquant de moyens, les autorités locales feront probablement appel à l’aide internationale pour soutenir les victimes de cette catastrophe naturelle exceptionnelle par son intensité. Ces pluies torrentielles comptent parmi les événements naturels les plus plus mortels et les plus dévastateurs de ces deux dernières décennies en Afrique.

Partager

A Propos de l'Auteur

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply