Un membre des services de sécurité  du mouvement palestinien Hamas a succombé à ses blessures jeudi, suite à un attaque menée par deux kamikazes au niveau d’un point de contrôle situé à la frontière entre l’Egypte et la bande Gaza, contrôlée par le Hamas.

Le ministre de l’Intérieur du Hamas a publié un communiqué  dans lequel il a annoncé qu’une « patrouille des forces de sécurité a intercepté deux individus qui s’approchaient de la frontière. L’un d’eux s’est fait exploser et a été tué. L’autre blessé ».

Les assaillants seraient des salafistes rattachés à un groupe extrémiste armé sévissant dans le désert du Sinaï. L’armée, les forces de sécurité et la communauté chrétienne des coptes en Egypte sont régulièrement ciblées par des attaques de groupes terroristes.

L’armée égyptienne a relevé son niveau de vigilance dans certaines régions fortement impactées par ces attaques, comme c’est le cas dans la péninsule du Sinaï. Cette situation a eu pour conséquence de pousser les membres des groupes djihadistes à  fuir vers d’autres zones pour préparer leurs attaques.

Échappant au pouvoir de l’autorité palestinienne de Cisjordanie, la Bande de Gaza limitrophe de l’Egypte est l’endroit le plus indiqué pour ces groupes extrémistes armés. C’est dans ce contexte que les patrouilles du Hamas ont à leur tour décidé de pourchasser ces djihadistes.

 

Share.

About Author

Leave A Reply