Les premières parts du prêt géant de 20 milliards de dollars octroyé par la Chine à la Guinée Conakry en échange d’importantes concessions minières, devraient bientôt être débloquées. L’annonce a été faite par le gouvernement de Conakry, qui a précisé que ces prêts devraient s’étaler sur les vingt prochaines années.

Ils seront concédés en  contrepartie d’une mise à disposition, en faveur de plusieurs entreprises chinoises, de permis d’exploitation dans la région minière de Boffa, située au nord de la capitale guinéenne.

Ainsi donc, pour les exercices 2017 et 2018, l’Empire du Milieu déboursera quelque trois milliards de dollars dans des projets d’infrastructure en Guinée. Il s’agit notamment de la construction d’une autoroute reliant la périphérie de la capitale à la ville de Mamou pour un montant de 1,2 milliard de dollars.

Le reste de ce montant sera destiné à l’assainissement et à la réhabilitation des voiries de la capitale ainsi que pour des projets de construction de campus universitaires.

Dans cet important deal pour les deux parties, la Chine a convenu avec le gouvernement guinéen d’assurer l’exploration et l’exploitation des importants gisements de bauxite et d’alumine dans le pays.

Cet accord qui sera certes bénéfique pour le développement économique de la Guinée, est toutefois très critiqué par les ONG écologiques qui attirent l’attention sur ses  conséquences néfaste pour  l’environnement dans le pays.

 

 

 

Share.

About Author

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply