La Cour de cassation, juridiction  suprême en Egypte, a confirmé samedi une peine de prison à vie contre l’ancien président égyptien Mohammed Morsi, une décision qui vient confirmer le précédent jugement de 2016 qui avait condamné le chef d’État islamiste à la réclusion à perpétuité.

A l’issue du procès de samedi, les juges de la Cour de Cassation ont déclaré que cette décision était « définitive et irrévocable ». A la grande déception d’un grand nombre de ses partisans, notamment parmi le mouvement interdit des Frères Musulmans, l’ancien président passera le reste de sa vie derrière les barreaux.

Déchu en 2013 par l’actuel Raïs Abdel Fatah Al Sissi, Mohammed Morsi a connu une lente descente aux enfers, au même titre que l’organisation des Frères Musulmans à laquelle il est affilié. Cette dernière a été classée en tant qu’organisation terroriste. Des milliers de ses partisans ont été arrêtés et condamnés dans le cadre de procès expéditifs.

Cette situation a engendré un conflit larvé en Egypte. L’armée, les forces de l’ordre et les agents de l’Etat sont régulièrement victimes de violences perpétrées par des groupes djihadistes qui entendent venger leurs « frères » écroués.

Cette guérilla, où des groupes ralliés à l’organisation terroriste Etat islamique sont très actifs, a déjà fait plusieurs milliers de morts, tant dans les rangs des forces de sécurité que parmi les combattants islamistes et leurs partisans.

 

 

Partager

A Propos de l'Auteur

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply