une trentaine de villages de la région de Sila ont été touchés par une épidémie de choléra depuis août dernier, ce qui a provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes, notamment des femmes et des enfants.

Malgré l’intervention de l’ONG internationale Médecins Sans Frontière (MSF) et les secours déployés par le gouvernement tchadien, l’épidémie de choléra n’arrive toujours pas à être endiguée. Désormais d’autres cas de choléra ont été signalés dans le district de Salamat, région voisine de Sila.

Selon les dernières statistiques communiquées par le Dr Djabar Hamid, le secrétaire général du Ministère de la Santé publique, quelques 372 cas ont été recensés jusqu’à présent. L’épidémie de choléra a par ailleurs fait 52 morts soit un taux de létalité de 14%.

La propagation de l’épidémie a été en partie causée par les fortes pluies de ces dernières semaines. La montée des eaux a ainsi été un facteur qui a favorisé la progression du virus, qui a touché de nombreuses personnes.

Désormais, les autorités sanitaires tentent de prévenir la propagation de l’épidémie en sensibilisant les populations. A cet effet, une cellule de crise a été mise en place la semaine passée au moment où le seuil épidémique a été enclenché.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply