Dans un nouveau rapport publié par l’UNESCO sur le suivi de l’éducation dans le monde, l’organisation onusienne pour l’éducation, les sciences et la culture, a donné la plus mauvaise note à l’Afrique, et plus particulièrement à certains pays du Sahel.

Selon ce document qui fait le suivi du secteur de l’éducation pour les années 2017-2018, certains Etats africains, et plus particulièrement les pays du Sahel, ont le plus grand mal à fournir une bonne éducation aux élèves.

Une étude sur le sujet à démontré qu’après plusieurs années d’études, une partie des élèves dans les pays du Sahel ne savaient pas encore lire. Le système éducatif défaillant est dû à plusieurs causes.

En premier lieu, la régression perceptible des allocations octroyées à l’éducation dans les budgets publics. Depuis 2010, la majorité des pays d’Afrique subsaharienne ont diminué les dépenses destinées au domaine de  l’éducation.

Cette situation a des répercussions directes sur le niveau de l’éducation des élèves, qui s’est sensiblement détérioré, selon l’étude.

L’UNESCO préconise donc une  augmentation des budgets alloués à l’éducation par certains pays africains afin de donner aux élèves de meilleurs chances pour développer leurs savoirs et leurs compétences.

C’est aussi le seul moyen pour ces pays de sortir du sous-développement, l’éducation et la formation ayant un impact direct sur l’amélioration de la productivité et représente le meilleur levier pour une ascension sociale réussie.

 

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply