La Banque mondiale a dévoilé cette semaine le classement des pays en matière de climat des affaires, un classement qui n’a pas réellement changé par rapport à l’année passée puisque l’Ile Maurice, le Rwanda et le Maroc figurent toujours dans le Top 3 des économies offrant les meilleures conditions pour les affaires en Afrique.

Dans son rapport 2018, l’institution de Bretton Woods a noté que les économies d’Afrique Subsaharienne détiennent pour la deuxième année consécutive, le record du nombre de réformes mises en œuvre pour améliorer l’environnement des affaires.

La Banque mondiale a par ailleurs noté que les trois ténors africains du classement 2018 ont mis en œuvre d’importants moyens afin de faciliter les affaires. Le Maroc a titre d’exemple a simplifié le paiement des taxes et des impôts, en optimisant le système en ligne pour remplir les déclarations et s’acquitter des impôts.

Le Royaume a également réduit drastiquement le nombre de procédures requises auparavant pour créer une entreprise. Figurant en première place en Afrique du Nord, le Maroc fait office de locomotive pour les autres pays de la région.

La Tunisie et l’Egypte ont en effet également mis en place d’importantes réformes en vue de faciliter leurs environnements des affaires, ce qui n’est pas le cas de l’Algérie.

Très peu diversifiée et plombée par la mauvaise gestion et la corruption, l’économie algérienne compte quasi exclusivement sur les revenus pétroliers et gaziers.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply