Transparency International- corruption: l’Afrique toujours à la traîne

0

La publication par l’ONG Transparency International de son rapport annuel sur l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) pour 2017, montre des résultats pour le moins médiocres en Afrique, où plusieurs pays figurent parmi les derniers du classement mondial.

Si certains pays se sont détachés du lot comme le Botswana avec un score de 61/100 ou encore le Cap Vert et le Rwanda avec des scores de 55/100, la majorité des pays africains restent encore à la traîne. L’ONG Transparency Internationale a en effet dépeint un tableau plutôt négatif pour le continent africain.

Certains pays comme la Somalie et le Soudan du Sud figurent parmi les pays les plus corrompus de la planète avec des scores tournant autour de 10/100. D’autres comme la Libye, la Mauritanie ou l’Algérie affichent des indices inquiétants. Ces résultats sont une preuve tangible du manque d’action des politiques pour changer la donne, selon TI.

D’après Coralie Pring, experte au sein du département recherche de l’ONG : « le rapport 2017 se penche sur la relation entre corruption et liberté de la presse dans chaque pays ». D’autres variables ont également été prises en compte pour les calculs des scores.

C’est notamment le cas de « la capacité de la société civile à influencer le pouvoir politique ou le droit qu’ont les particuliers à exprimer librement leur opinion ». Le haut du podium quant à lui reste dominé par la Nouvelle Zélande avec un score de 89/100 et le Danemark avec une note de 88/100.

Partager

A Propos de l'Auteur

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply