Guinée: Retour au calme après l’accord avec les enseignants

0

Après les protestations des derniers jours, le calme est revenu à Conakry suite à la décision du gouvernement de signer mardi un accord avec le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (Slecg), mettant ainsi un terme à la grève qui dure depuis près d’un mois.

Cet accord répond à quasiment toutes les revendications des fonctionnaires du ministère de l’Education guinéen. Ainsi, le gouvernement s’est engagé à augmenter leurs salaires de base de 40%, et ce avec effet rétroactif à partir du 1er janvier 2018.

Aucune sanction ne sera par ailleurs appliquée aux personnels du ministère ayant participé à la grève. Enfin, les deux parties ont décidé de la mise en place d’une Commission paritaire syndicat-gouvernement en vue de l’ouverture de négociations sur un salaire de base de 800 euros pour l’ensemble des enseignants.

Bien que confronté à des problèmes de trésorerie de l’Etat, le gouvernement du président Alpha Condé a préféré accéder aux revendications des enseignants afin de mettre un terme aux violences de rue qui avaient commencé à prendre une tournure politique.

Surtout après les élections communales du 4 février dernier, qui ont été remportées par le parti au pouvoir, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG). L’opposition, qui en a contesté les résultats, a surfé sur le mécontentement pour appeler à la « journée ville morte » de lundi à Conakry.

 

Partager

A Propos de l'Auteur

Samuel Benshimon

Directeur GIC CONSEIL 2001 – Poste actuel (11 ans) Missions de conseil en sûreté, sécurisation des investissements en Afrique, vérifications, protection des assets Analyste Senior : Kroll Société à responsabilité limitée (SRL); 1001-5 000 employés; secteur Sécurité et enquêtes 2000 – 2001 (1 an) Lt Colonel : Israel Defense Forces Administration publique; 10 000 employés; secteur Armée 1979 – 1999 (20 ans)

Leave A Reply