OMVS: Plus de 990 millions d’euros pour le barrage de Koukoutamba

0

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) lancera prochainement les travaux du barrage hydro-électrique de Koukoutamba, sur le fleuve Sénégal en territoire guinéen, pour un montant de plus 990 millions euros, a annoncé jeudi le Haut-commissaire de l’organisation sous-régionale, Hamed Diane Semega.

L’objectif de la construction de ce barrage, d’une puissance estimée à 280,9 mégawatts et une production électrique annuelle de 858 watts/heure, est de rehausser le niveau de maîtrise et d’exploitation des ressources du fleuve Sénégal, un cours d’eau que se partagent les quatre pays membres de l’OMVS (Guinée, Mali, Mauritanie et Sénégal).

A travers le barrage de Koukoutamba, l’OMVS compte « valoriser l’ensemble de son potentiel hydro-électrique dans les 10 ans à venir parce que si nous ne le faisons pas le déficit énergétique qui est très fort dans nos pays va s’accroître », a souligné Diane Semega.

Le Haut-commissaire de l’OMVS a fait cette déclaration en marge de la signature, jeudi à Dakar, d’un accord entre la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et la Société d’exploitation des aménagements de Manantali et Félou (SEMAF SA), l’entreprise chargée de la construction du barrage.

Par ailleurs, l’OMVS devrait mobiliser quelque 138,5 millions de dollars pour le démarrage, cette année, des travaux de réalisation d’un Système Intégré de transport multimodal (SITRAM) tout au long du fleuve.

L’organisation sous-régionale est en discussions avec la société indienne AFCONS pour la réalisation de la première phase de ce projet, qui prévoit la construction d’infrastructures (Ports, chenal, escales) permettant une navigation permanente entre Saint Louis du Sénégal et Ambidédi au Mali.

Partager

A Propos de l'Auteur

Samuel Benshimon

Directeur GIC CONSEIL 2001 – Poste actuel (11 ans) Missions de conseil en sûreté, sécurisation des investissements en Afrique, vérifications, protection des assets Analyste Senior : Kroll Société à responsabilité limitée (SRL); 1001-5 000 employés; secteur Sécurité et enquêtes 2000 – 2001 (1 an) Lt Colonel : Israel Defense Forces Administration publique; 10 000 employés; secteur Armée 1979 – 1999 (20 ans)

Leave A Reply