UE: Les ministres des AE incluent le Sahara dans l’accord agricole Maroc- UE

0

Les ministres européens des Affaires étrangères ont validé lundi à Bruxelles, l’ajustement de l’accord d’association et de l’accord agricole entre l’UE et le Maroc de manière à inclure le Sahara, ce qui devrait s’appliquer également à l’accord de pêche qui autorise les navires de l’UE à pêcher dans les eaux marocaines, et notamment celles du Sud du Royaume.

Réuni à Bruxelles, le Conseil des ministres a ainsi confirmé la base juridique sur laquelle repose l’exportation vers l’UE des produits issues du Sahara occidental, les provinces du Sud marocain.

Plus spécifiquement, le renouvellement de l’accord de pêche qui est en cours de négociations entre Rabat et Bruxelles, admet implicitement que les zones sahariennes du Maroc sont sous son autorité unique.

Pour rappel, un large débat avait été lancé en janvier dernier sur l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc concernant ses eaux territoriales au Sahara.

La Cour de Justice de l’UE (CJUE) avait estimé que les bateaux de pêche de l’UE ne devaient pas pêcher dans les eaux du Sahara, sachant que le Maroc fait face à l’opposition du  Polisario, le mouvement séparatiste soutenu par l’Algérie.

Après un long processus politico-judiciaire, l’Exécutif européen semble avoir trouvé la formule pour inclure dans les accords avec le Maroc, l’ensemble du territoire marocain, y compris les provinces du Sahara, dans le Sud du royaume.

Cette victoire pour la diplomatie marocaine et l’intégrité territoriale du royaume, a toutefois soulevé un tollé de protestations du côté du front Polisario et de l’Algérie, qui  annonce déjà que la bataille sera rude au niveau du Parlement européen.

 

Partager

A Propos de l'Auteur

Samuel Benshimon

Directeur GIC CONSEIL 2001 – Poste actuel (11 ans) Missions de conseil en sûreté, sécurisation des investissements en Afrique, vérifications, protection des assets Analyste Senior : Kroll Société à responsabilité limitée (SRL); 1001-5 000 employés; secteur Sécurité et enquêtes 2000 – 2001 (1 an) Lt Colonel : Israel Defense Forces Administration publique; 10 000 employés; secteur Armée 1979 – 1999 (20 ans)

Leave A Reply