RDC : les élections…

0

Le bureau de la mission d’observation électorale de l’Église catholique a été vandalisé et les machines électorales volées dans la nuit de dimanche à lundi à Bunia, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mercredi auprès de la Conférence épiscopale (Cenco).

La Cenco affirme disposer d’un réseau de 40.000 observateurs pour les opérations de vote dimanche. La mission a retardé d’une journée, à jeudi, la présentation de son rapport préliminaire d’observation.

Dans un communiqué mardi, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) avait fait état d’actes de vandalisme ayant ciblé ses propres installations dans trois territoires de l’Ouest, un du centre et un de l’Est acquis aux deux principaux candidats d’opposition, Martin Fayulu et Félix Tshisekedi.

Les autorités ont demandé aux opérateurs de couper l’accès internet pour bloquer les réseaux sociaux afin d’éviter « un soulèvement populaire », d’après un conseiller du président Kabila.

Le signal de la réception de Radio France internationale (RFI) en République démocratique du Congo a été coupée et l’accréditation retirée de sa correspondante dans le pays.

Trois prétendants se disputent la victoire, le dauphin et candidat du pouvoir Emmanuel Ramazani Shadary, et les deux opposants Félix Tshisekedi et Martin Fayulu

 

Partager

A Propos de l'Auteur

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply