Côte d’Ivoire: lancement d’une usine d’or de 412 millions de dollars

0

Dans l’ouest du pays, la compagnie minière canadienne Endeavour a inauguré jeudi une usine d’or de 412 millions de dollars sur son site d’Ity.

L’usine de lixiviation (un procédé permettant d’extraire l’or du minerai) va permettre de prolonger de 14 ans la vie de la plus ancienne mine d’or de Côte d’Ivoire, qui a produit son premier lingot en 1991 alors que la teneur en or du minerai était cinq fois supérieure à celle d’aujourd’hui.

D’ici 2034, Endeavour, premier producteur d’or en Cote d’Ivoire, prévoit de sortir 70 tonnes d’or du site au rythme de 5 à 6 tonnes par an.

« La commercialisation de cette production devrait générer pour l’Etat de Côte d’Ivoire 230 millions d’euros en matière d’impôts et 12 millions d’euros au titre des fonds de développement » des deux villages proches du site, a affirmé le PDG d’Endeavour Sébastien de Montessus.

Dans ce cadre, Endeavour a notamment investi dans « la relocalisation du village (Daapleu) pour 3,8 millions de dollars, la construction du pont » ou dans « la santé, l’éducation et la formation professionnelle », selon le communiqué de presse.

L’usine va permettre de maintenir les 400 emplois du site qui était en fin de vie et de créer plus de 600 autres emplois, selon le PDG qui a promis que la mine allait aussi générer 10.000 emplois indirects.

Outre l’or, le sous-sol ivoirien renferme d’importantes réserves de fer, nickel et manganèse.

Endeavour est aussi installé au Mali et au Burkina Faso. Le groupe détient au total quatre mines en exploitation en Afrique, Houndé et Karma au Burkina Faso ainsi que Ity et Agbaou en Côte d’Ivoire, et compte en outre un projet dénommé Kalana au Mali.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply