Selon une annonce faite lundi par les gardes-côtes italiens, des opérations de secours ont été menées dans la même journée au large de la Libye en faveur de plus de 1 550 migrants en détresse à bord de sept embarcations.

Parmi les navires qui ont pris part à ces opérations de sauvetage figure le « Phoenix » affrété par Médecins Sans Frontières (MSF) en collaboration avec l’organisation maltaise Moas. Ce bateau a secouru deux canots contenant 230 personnes. Par la suite, le navire irlandais « Niamh » a également apporté du secours à 125 autres personnes à bord d’un troisième canot. Quant au « Fenice » de la marine italienne, ce navire est intervenu en faveur de 77 personnes à bord d’un quatrième canot. Pour ce qui est de « Fiorillo » des gardes-côtes italiens, il a sauvé pas moins de 345 personnes qui étaient à bord d’une embarcation plus large.

Grâce à son drone spécialisé, le « Phoenix » a pu repérer deux embarcations pleines. Cinq heures ont été nécessaires pour secourir les 775 passagers, dont 196 femmes et 40 mineurs, à bord des deux barques. Une opération qui s’est faite avec le soutien de la marine italienne et des gardes-côtes italiens et suédois. Il faut noter que ces derniers sont engagés dans le cadre du dispositif européen de Frontex.

D’après un récent bilan dressé par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et datant de la semaine dernière, environ 224 000 migrants ont gagné l’Europe depuis début 2015 après avoir traversé la mer Méditerranée. 124 000 d’entre eux sont arrivés en Grèce tandis que 98 000, en Italie. Mais, plus de 2 100 de ces voyageurs clandestins sont morts en tentant cette traversée.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply