Les forces de l’ordre égyptiennes ont rapporté vendredi avoir abattu neuf « terroristes », qui prévoyaient de perpétrer des attaques lors de la fête du sacrifice. Celle-ci, qui constitue une des grandes célébrations de l’islam, prend fin ce samedi.

D’après la police, les neuf terroristes se cachaient dans une ferme d’élevage de volailles à proximité du village d’Oussim, situé à l’ouest du Caire. Ces hommes ont été abattus après qu’ils aient tiré sur les agents de police tentant de procéder à leur arrestation. A en croire le ministère égyptien de l’Intérieur, trois officiers et deux agents ont été blessé au cours de cet affrontement, qui s’est étendu sur plusieurs heures.

Par le biais du même communiqué, ce ministère a indiqué que ces hommes prévoyaient de perpétrer une série d’attentats lors des célébrations de la fête du sacrifice et prenaient part à diverses opérations terroristes. Parmi celles-ci figure une attaque contre un bâtiment des forces de police ayant eu lieu le 20 août dernier dans le nord de la capitale égyptienne, laquelle a fait 29 blessés. Ce, de même qu’une autre attaque contre le consulat d’Italie au Caire survenue le 11 juillet dernier et ayant causé le décès d’un passant. Ces deux attentats avaient été revendiqués par la branche locale de l’organisation de l’Etat Islamique (EI).

Les neuf terroristes tués étaient membres de la confrérie des Frères musulmans. Démise du pouvoir par l’armée en 2013, cette formation politique accuse régulièrement les autorités de tuer ses membres non armés dans ce type d’opérations. C’était le cas en juillet dernier, les Frères musulmans ayant attribué la mort de 13 de leurs partisans aux forces de police après un raid contre un appartement dans la périphérie du Caire. Cette confrérie figure sur la liste égyptienne des organisations terroristes.

Share.

About Author

Leave A Reply