Alors que la guerre civile perdure au Sud Soudan, un récent rapport publié par le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) a annoncé que désormais les réfugiés sud-soudanais ayant quitté leur pays a dépassé le seuil du million d’individus, un chiffre qui classe le pays à la quatrième place des nations ayant connu le plus grand exode à cause des conflits armés.

Après l’Afghanistan, la Syrie et la Somalie, c’est désormais au tour du Sud Soudan, plus jeune Etat au monde, de figurer dans la liste des pays ayant dépassé le seuil du million de réfugiés. Le HCR a établi un bilan en début de semaine dans lequel il recense plus d’un million de réfugiés sud soudanais ayant quitté leur pays depuis 2013, année qui a vu éclater la violente guerre civile dans le pays.

La grande majorité des sud soudanais se sont réfugiés dans les pays voisins comme la République Démocratique du Congo, l’Ouganda ou encore le Soudan. Cet exode massif, provenant essentiellement de Juba, est diversement réparti sur les régions frontalières avec le Sud Soudan. C’est notamment le cas du Soudan. Khartoum a en effet affirmé mercredi qu’il accueillait près de 400 000 migrants sud soudanais sur son sol.

Pour les ONG humanitaires qui assistent une partie de ces réfugiés, le nombre de déplacés ayant fui le conflit se chiffre actuellement à près de 2,5 millions d’individus. Toutefois, seul 1 million d’entre eux aurait réussi à quitter le pays.

Malgré de nombreuses tentatives de médiation internationales et les nombreux appels à cesser le conflit, des affrontements sporadiques continuent de rythmer le quotidien du Sud Soudan. Le Président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar se livrent depuis 2013 à une guerre qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts.

 

Share.

About Author

Leave A Reply