La chancelière allemande Angela Merkel a entamé dimanche une tournée africaine qui la mènera dans plusieurs pays de la zone sahélienne afin de discuter sécurité mais aussi et surtout immigration clandestine, un flux que  l’Allemagne tente de limiter puisqu’elle reste le premier pays européen en termes d’accueil des migrants en situation irrégulière.

Durant ce périple diplomatique qui la mènera au Mali, puis au Niger et enfin en Ethiopie, la chancelière allemande entend, entre autres, passer en revue les casques bleus allemands engagés au sein de la mission militaire  onusienne de la Minusma.

L’opération militaire internationale au Mali qui lutte depuis 2013 contre les groupes terroristes et les mouvements séparatistes dans les régions nord du pays, n’arrive pas à obtenir les résultats escomptés. Une situation qui a poussé Angela Merkel à aller y voir de plus près afin d’encourager les troupes allemandes et internationales.

Elle devra également annoncer la création à Agadez, au Niger, d’une  base militaire en soutien à cette opération onusienne. Enfin elle se rendra au siège de l’Union Africaine à Addis-Abeba afin de plaider pour un meilleur engagement de l’Afrique au niveau international.

Au total, Angela Merkel passera trois jours dans ces pays sahéliens pour lesquels elle entend accorder une place privilégiée au niveau de sa stratégie migratoire et sécuritaire. Quelque 1,5 milliard d’euros seront ainsi consacrés au développement économique de cette zone géographique,  particulièrement éprouvée par la précarité. L’agriculture et l’énergie solaire seront les principaux secteurs bénéficiaires de ce soutien financier.

L’engagement de la chancelière allemande pour cette région n’est toutefois pas nouveau. Lors du sommet du G20 qui avait eu lieu début septembre, Angela Merkel avait notamment plaidé pour une hausse des investissements directs étrangers sur le continent noir. Un appel qui a été entendu par la communauté internationale et dont l’Allemagne veut faire son cheval de bataille pour lutter contre l’immigration clandestine. Le gouvernement allemand a par conséquent fortement incité ses entreprises à investir en Afrique.

Partager

A Propos de l'Auteur

Samuel Benshimon

Directeur GIC CONSEIL
2001 – Poste actuel (11 ans)
Missions de conseil en sûreté, sécurisation des investissements en Afrique, vérifications, protection des assets

Analyste Senior : Kroll

Société à responsabilité limitée (SRL); 1001-5 000 employés; secteur Sécurité et enquêtes

2000 – 2001 (1 an)
Lt Colonel : Israel Defense Forces

Administration publique; 10 000 employés; secteur Armée

1979 – 1999 (20 ans)

Leave A Reply