Your message has been sent, you will be contacted soon

Call Me Now!

Fermer
Accueil » A la une » Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara rafle toute la mise

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara rafle toute la mise

  • Array

Après la nette victoire du Oui lors du referendum visant à adopter une nouvelle constitution en Côte d’Ivoire, la coalition politique soutenant le président Alassane Ouattara a remporté mardi les élections législatives, une victoire qui consacre la popularité du chef d’Etat ivoirien.

La Commission Electorale Indépendante (CEI) a annoncé que la coalition soutenant le Président Alassane Ouattara avait obtenu la majorité des sièges du Parlement ivoirien suite aux élections législatives du 18 décembre dernier.

Ce scrutin, le premier du genre suite à l’entrée de la Côte d’Ivoire dans la IIIème république, a marqué un franc succès pour le chef d’Etat ivoirien. Son parti politique, le RDHP a ainsi obtenu 167 sièges sur les 254 que compte le parlement ivoirien.

Malgré un taux de participation en dessous des attentes, 34,1% annoncé par la CEI, la nette victoire du RDHP à ces élections lui permet de compléter sa victoire suite à l’adoption d’une nouvelle constitution il y a un peu plus d’un mois. Le dirigeant ivoirien pourra donc poursuivre son deuxième et dernier mandat présidentiel en toute quiétude.

Il bénéficiera ainsi de larges soutiens, tant au niveau de l’exécutif que dans le parlement. D’après les observateurs, cette situation crée un environnement politique quasi-parfait pour Alassane Ouattara afin d’entamer des réformes dans le pays.

Il devra notamment s’atteler à la tâche de redresser l’économie nationale. Il sera ainsi en première ligne pour mettre en place les réformes visant à restructurer par exemple le secteur primaire. Premier producteur et exportateur mondial de cacao, la Côte d’Ivoire est depuis quelques années dans le creux de la vague.

Les prix mondiaux de la fève noire ont dégringolé à des niveaux jamais atteints. Par conséquent, l’adoption de quotas de production afin de réguler les prix s’impose. Toutefois cette dernière ne se fera pas si les politiques n’initient pas une sérieuse refonte du cadre légal dans le pays.

 

Étiquettes:

Laisser un commentaire