Le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (BCAH) estime dans son plan d’action pour 2017 que la Somalie a besoin d’une aide humanitaire d’urgence de près de 900 millions de dollars, un montant considérable qui place ce pays de la Corne de l’Afrique en tête de liste des nations qui ont le plus besoin d’aide.

L’instabilité politique et sécuritaire qui dure depuis des années, conjuguée aux attaques terroristes quasi quotidiennes ont placé la Somalie parmi les Etats faillis. Aussi, pas moins de 864 millions de dollars doivent être débloqués en urgence afin de réduire les difficultés de la population locale. Le montant estimé par le BCAH doit également servir à financer les agences humanitaires travaillant en Somalie.

D’après les dernières statistiques émises par les agences onusiennes, cinq millions de somaliens n’ont pas suffisamment à manger, soit plus de 40% de la population totale. Cette situation touche particulièrement les enfants de moins de cinq ans. En effet, 300 000 d’entre eux sont malnutris.

Ce plan humanitaire pour l’année qui débute a été élaboré dans le cadre de la stratégie 2016-2018 pour sortir la Somalie de l’impasse. Il vise notamment à protéger les populations les plus vulnérables, à renforcer la résilience, à soutenir les services de base et enfin à faciliter la recherche de solutions durables pour arrêter le conflit avec les rebelles Shebab.

Outre la Somalie, de nombreux autres pays du continent africain ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Il s’agit notamment des zones de guerre telles que le Sud Soudan, le Darfour, la République Centrafricaine et la région du lac Tchad. Au total, le BCAH estime que pour l’année 2017, un montant de 22,2 milliards de dollars doit être débloqué pour l’aide humanitaire dans 33 pays à travers le monde.

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply