Après la retour du Maroc au sein de l’Union Africaine en janvier dernier, plusieurs médias au Maroc avaient annoncé que le Roi Mohammed VI allait entamer une nouvelle tournée africaine dans une demi-dizaine de pays, avec l’objectif de consolider la position du Maroc sur l’échiquier diplomatique continental.

A l’issue d’une dizaine de jours passés en visite privée au Gabon, Mohammed VI devrait donc reprendre dans les prochains jours une nouvelle tournée en Afrique. La première étape de ce périple devrait être la capitale ghanéenne Accra, selon des médias marocains.

Le souverain chérifien est en effet attendu par son homologue ghanéen Nana Akufo Addo pour conclure des accords devant consolider la coopération entre les deux pays. Un forum économique maroco-ghanéen a d’ailleurs été organisé il y a quelques jours à Accra afin de baliser le terrain.

La deuxième étape de cette tournée serait la Guinée Conakry. Des sources bien informées estiment que cette visite vise en premier lieu à féliciter le dirigeant guinéen pour son accession à la présidence de l’Union Africaine. La Guinée Conakry est en effet un allié de premier rang du Maroc en Afrique. Les deux nations entretiennent des relations économique et diplomatiques solides.

Changeant radicalement de région, le souverain alaouite devrait se rendre en fin de semaine en Afrique australe, et plus précisément à Lusaka. Cette visite en Zambie, au même titre que celle au Ghana, avait été reportée à la dernière minute fin janvier.

Connue pour sa position hostile au Maroc sur la question du Sahara et plus proche du Polisario, le front séparatiste soutenu par l’Algérie, la Zambie fait depuis peu face à un vent de changement en interne.

Le président zambien Edgar Lungu fait en effet partie de la nouvelle génération des présidents africains qui veulent développer leurs pays. Une volonté sur laquelle le Maroc va probablement surfer pour entamer un rapprochement stratégique.

Enfin, les deux dernières étapes de cette tournée royale seront la Mali et la Côte d’Ivoire, deux pays avec lesquels le Maroc entretient des relations solides, tant au niveau économique que politique.

 

 

 

Share.

About Author

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply