La Banque Africaine d’import-export Afrexim Bank et la banque togolaise Ecobank ont signé en début de semaine un mémorandum d’entente portant sur la promotion du commerce intra-africain, une démarche destinée à doper les transactions entre les pays du Continent.

Doté d’un budget de 500 millions de dollars, cette initiative a pour but premier de faciliter l’accès aux crédits financiers pour les entreprises qui désirent se lancer sur le marché africain. Elle devrait ainsi permettre aux PME et aux grandes entreprises de développer et offrir des services à forte valeur ajoutée, sur des filières d’échange nationales, régionales et sous régionales.

Seul bémol, les pays ciblés par ce projet seront uniquement ceux où les deux partenaires bancaires ont une présence effective. La banque togolaise Ecobank est présente dans 36 pays d’Afrique noire. Quant à sa consœur égyptienne, elle n’a de filiale effective que dans une dizaine de pays africains, ce qui laisse une marge de manœuvre assez étroite à ce partenariat.

Les observateurs estiment justement que c’est ce point qui risque de freiner le plus le projet entre ces deux banques africaines. Le commerce intra-africain fait face à plusieurs facteurs contre-productifs. Certaines régions d’Afrique figurent parmi les zones les moins interdépendantes de la planète. A l’exemple du Maghreb qui reste l’une des zones géographiques les moins intégrées du Monde.

Le commerce entre les pays d’Afrique est par ailleurs confronté à un autre point négatif, celui de la sécurité. Dans plusieurs région du continent, l‘insécurité régnante freine considérablement le débit des transactions commerciales inter-pays.

Que ce soit dans la corne de l’Afrique, dans le pourtour du Lac Tchad ou encore au Sahel, le manque de sécurité induit automatiquement une baisse du nombre d’échanges commerciaux. Le mémorandum d’entente signé entre AfreximBank et Ecobank ne permettra donc pas de surmonter cette situation, néanmoins il pourra à terme contribuer à renforcer les relations commerciales entre les pays de régions différentes.

 

 

Share.

About Author

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply