La famine pousse plus de 30 000 sud soudanais à se réfugier au Soudan

0

Plusieurs dizaines de milliers de sud soudanais fuyant la famine ont quitté leur pays pour rejoindre le Soudan, pays également touché par la guerre, mais qui bénéficie d’une situation humanitaire moins inconfortable que son voisin du sud.

D’après plusieurs agences humanitaires travaillant sur place, plus de 31 000 personnes, principalement des femmes et des enfants, ont quitté le Soudan du Sud pour atteindre le centre de réfugiés d’Al Eligat, situé à l’extrême sud du Soudan. En l’espace de quelques jours, ce point de transit obligé pour les réfugiés sud soudanais a été inondé par les demandes.

Cette situation a été causée notamment par la situation humanitaire catastrophique qui sévit dans plusieurs régions du Sud Soudan. Le gouvernement de Salva Kiir a décrété officiellement la semaine passée l’état de famine dans plusieurs régions du pays.

Plus jeune nation du monde, le Sud Soudan a acquis son indépendance en 2011 après sa séparation avec le Soudan. Malgré ses importantes réserves en pétrole, le pays a sombré en 2013 dans la guerre civile.

Selon le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), environ 32 000 sud soudanais ont trouvé refuge au Soudan depuis le début de l’année et des dizaines de milliers d’autres devraient les suivre dans les semaines à venir. « Le niveau des arrivées a jusqu’à présent dépassé nos prévisions initiales », a expliqué le HCR.

Depuis le début de la guerre civile, le Soudan a accueilli près de 330 000 sud soudanais sur son sol. Khartoum a en effet laissé la porte grande ouverte aux populations de son voisin du sud fuyant la famine et les combats.

Les agences humanitaires internationales se relaient d’ailleurs depuis plusieurs années pour approvisionner les nombreux centres de réfugiés dans cette région du Sahel où tout manque.

 

 

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply