Lors de la présentation du rapport semestriel « Africa Pulse » sur la croissance en Afrique, l’économiste principal au bureau sénégalais de la Banque Mondiale, Julio Ricardo Loayza, a annoncé mercredi à Dakar que la croissance des pays d’Afrique subsaharienne était « en train de rebondir » en 2017.

Cette annonce a été faite après une année 2016 pour le moins mitigée en Afrique, où le niveau de croissance économique enregistré a été le plus bas depuis deux décennies. D’après les estimations de la Banque Mondiale (BM) qui suit de près l’état des économies africaines, la croissance dans le continent atteindra ainsi 2,6% en 2017.

Les économistes de la BM ont également indiqué que « la région montre des signes de reprise et la croissance pour la période 2018-2019 atteindra une moyenne de 3,3% ». Néanmoins, même si ce taux à l’air assez avantageux, il ne représente pour l’Afrique qu’un minima. En effet, la croissance démographique du continent devrait se situer légèrement en dessous des 2,6%, un rythme qui entrave les efforts en faveur de l’amélioration de l’emploi et de réduction de la pauvreté.

Pour autant, le rapport précise que certains pays sortent du lot, puisque leur croissance prévisionnelle est largement au-dessus de leur croissance démographique. Le rapport Africa Pulse mentionne ainsi sept pays dont les économies resteront résilientes. Parmi eux, le document de la BM cite la Côte d’Ivoire, le Sénégal, l’Ethiopie et le Kenya.

 

Partager

A Propos de l'Auteur

Samuel Benshimon

Directeur GIC CONSEIL
2001 – Poste actuel (11 ans)
Missions de conseil en sûreté, sécurisation des investissements en Afrique, vérifications, protection des assets

Analyste Senior : Kroll

Société à responsabilité limitée (SRL); 1001-5 000 employés; secteur Sécurité et enquêtes

2000 – 2001 (1 an)
Lt Colonel : Israel Defense Forces

Administration publique; 10 000 employés; secteur Armée

1979 – 1999 (20 ans)

Leave A Reply