Côte d’Ivoire : problème de commercialisation du cacao

Après l’épisode du bras de fer avec les multinationales sur le respect du différentiel de revenu décent (DRD) de 400 dollars, le cacao ivoirien premier producteur mondial,  est de nouveau sous pression. 

D’après Reuters, citée par des médias locaux, le leader mondial du cacao fait face à une accumulation de stocks de fèves du fait de la crise de la Covid-19.

Selon les détails, ce sont environ 100 000 tonnes de fèves de cacao à l’intérieur du pays qui se trouvent bloqués entre les mains des paysans à la recherche de preneurs.

Par ailleurs, trois organisations syndicales de la filière cacao en Côte d’Ivoire, annoncent une “grève illimitée” à partir de lundi pour protester contre le blocage de la commercialisation de leurs produits.

Dans un préavis de grève adressé au ministre de l’Agriculture et du développement rural, ces trois organisations syndicales indiquent être confrontées, depuis le 17 novembre 2020 à un blocage de la commercialisation de leurs produits.

Ces trois organisations professionnelles agricoles (OPA) qui clament avoir “interpellé les autorités compétentes”, disent “constater que le problème de la commercialisation demeure, pire, elle s’est aggravée et devient préoccupante”.