Soudan du Sud : l’ONU dénonce des exécutions extra-judiciaires

Au moins 42 personnes dont deux enfants ont été exécutées au Soudan du Sud, dans des conditions extra-judiciaires selon la Mission de l’ONU Soudan du Sud (Unmiss).

Les enquêteurs de la division des droits humains de l’Unmiss affirment avoir recensé, depuis mars dernier, le meurtre de 29 personnes accusées de crimes dans l’État reculé pastoral de Warrap (Nord-Ouest).

L’ONU a demandé au Soudan du Sud de diligenter une enquête sur ces meurtres. 

“Les victimes, dont des hommes âgés et de jeunes garçons, ont été sorties de prison et tuées sans avoir droit à un procès équitable”, souligne l’Unmiss dans un communiqué, faisant également état de 13 exécutions sommaires perpétrée depuis mi-juin sur ordre de responsables locaux dans l’État des Lacs, situé dans le centre du pays.

Une partie de ces hommes avaient été emmenés dans des endroits reculés, attachés à des arbres et abattus.

“Les personnes accusées de crimes ne devraient pas être soumises aux jugements arbitraires du gouvernement ou de chefs traditionnels décidant de leur exécution devant leur famille et leur communauté”, a affirmé le chef de la Mission de l’ONU, Nicholas Haysom, cité par le communiqué.