RDC: un chef rebelle condamné à la perpétuité pour crime contre l’humanité

La justice militaire de la République Démocratique du Congo a requis lundi contre Frédéric Masudi Alimasi, alias Koko-di-Koko, un chef rebelle, et Mwilo Katindi et Samitamba Makese Raphaël deux co-accusés, poursuivi pour avoir commis des infractions de crime contre l’humanité et d’autres actes inhumains en 2018 dans l’est de la République démocratique du Congo, ont été condamnés lundi à la prison à perpétuité.

Selon le procureur, les milices de Koko-di-Koko ont “perpétré des exactions contre plus de trois cents victimes dont des enfants et des femmes” dans plusieurs villages des territoires de Mwenga et de Shabunda dans la province du Sud-Kivu (Est).

Les trois hommes ont “effectivement commis les infractions de crime contre l’humanité par viol, torture, meurtre, par emprisonnement, esclavage sexuel, disparition forcée et autres actes inhumains notamment le pillage et destruction des biens”, a-t-il détaillé.