Burkina Faso: 14 soldats tués dans une attaque contre l’armée 

Au moins quatorze militaires ont été tués dans une embuscade contre l’armée, au nord du Burkina Faso.

L’attaque a été perpétrée mercredi, dans une zone frontalière du Mali et du Niger. Cette zone est devenue le théâtre des attaques des groupes terroristes jihadistes. 

“Un convoi du détachement militaire de Tin-Akoff” est tombé dans “une embuscade tendue par des groupes armés terroristes”, a indiqué le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou dans un communiqué jeudi soir.

L’attaque contre la “patrouille militaire” s’est produite “sur l’axe Tin Akoff-Beldiabé”, des localités situées dans la province de l’Oudalan.

“Le bilan provisoire de cette embuscade est de 14 membres des forces de défense et de sécurité décédés, huit blessés dont trois graves évacués par voie aérienne à Ouagadougou”, a rapporté M. Dandjinou. 

Le Burkina Faso est en pleine campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 22 novembre.