Côte d’Ivoire : liberté provisoire à l’opposant Maurice Kakou Guikahué  

Le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principal parti de l’opposition, a été libéré provisoirement et placé sous contrôle judiciaire par la justice ivoirienne, à l’instar du président du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo), Pascal Affi N’Guessan, libéré quelques semaines plutôt. 

M. Guikahué a été évacué en France en décembre pour son état de santé précaire pendant sa détention.

N’Guessan et Guikahué font l’objet d’enquêtes pour “complot contre l’autorité de l’État”, “mouvement insurrectionnel”, “assassinat” et “actes de terrorisme”, consécutifs à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.