RDC: au moins 30 morts dans l’attaque menée samedi en Ituri 

Le nouveau bilan de l’attaque menée samedi en Ituri dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), par des rebelles ADF (Forces démocratiques alliées), fait état d’au moins 30 morts, ont annoncé lundi des sources locales et onusiennes.

Un précédent bilan donné samedi soir faisait état de 14 morts dans les collines de Tsani Tsani et Mapasana, à Luna-Samboko, village situé à la limite avec la province voisine du Nord-Kivu.

“Les civils qui sont allés rechercher les corps des victimes en ont retrouvé 16 autres dans la brousse, ce qui fait 30 civils massacrés”, a affirmé à des médias sur place Dieudonné Malangayi, responsable de la société civile de la collectivité (“chefferie”) de Walese Vonkutu.

Les ADF sont considérés comme le plus meurtrier des groupes armés qui sévissent dans l’est de la RDC, accusés de massacres de civils ayant fait des milliers de morts depuis 2013.