Au Niger, les pluies torrentielles qui se sont déversées sur le pays au cours des quatre derniers jours, ont fait au moins 44 morts à Niamey et dans d’autres régions touchées par les inondations, qui ont également affecté des dizaines de milliers de personnes et provoqué d’importants dégâts matériels.

Des pluies diluviennes avaient commencé à se déverser samedi dernier sur la capitale et ses régions. Niamey est la région la plus touchée, avec près de 100 millimètres de pluies qui y sont tombés en l’espace de quelques heures, causant la mort d’au moins 16 personnes.

Les autorités ont demandé aux habitants des secteurs à risque dans la capitale de quitter leurs maisons qui menacent de s’effondrer et de chercher refuge dans les écoles.

Les spécialistes attribuent ces inondations dans la capitale nigérienne essentiellement aux constructions dans des zones inondables ainsi qu’au manque de caniveaux pour l’évacuation des eaux.

Le gouvernement a décidé de fournir une aide alimentaire d’urgence aux sinistrés, alors que les ONG humanitaires se mobilisent pour venir en aide aux milliers de familles en besoin d’assistance immédiate.

Ce genre de catastrophe naturelle n’est pas rare au Niger, où des pluies diluviennes avaient provoqué des inondations en 2016, faisant une cinquantaine de morts et des dizaines de milliers de sans-abris, sans compter les pertes de bétail et les dégâts matériels.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply