Un policier a été tué mardi à proximité d’un monastère dans la péninsule du Sinaï, dans une attaque qui a été rapidement revendiqué par la branche locale du soi-disant Etat Islamique (EI), organisation tentaculaire dont les attentats  s’enchaînent depuis des mois contre les forces de sécurité, mais aussi contre les lieux de culte chrétiens en Egypte.

C’est devant le monastère de Sainte Catherine, situé dans le sud de la péninsule du Sinaï, que des coups de feu ont retenti mardi soir. Des assaillants affiliés à l’organisation EI ont en effet mené une attaque contre un point de contrôle de la police près de ce lieu de culte chrétien.

A la suite de cet assaut, trois membres des forces de l’ordre ont été admis à l’hôpital pour des blessures graves. Quant au quatrième, il a succombé sur le lieux de l’attaque. L’EI n’en est pas à sa première attaque contre un lieu de culte chrétien.

L’organisation d’Abou Bakr Al Baghdadi avait en effet déjà revendiqué deux attentats suicide perpétrés le 9 avril dernier contre des églises à Alexandrie et Tanta, toutes deux situées dans le nord du pays. Ces attaques avaient fait 45 morts et des dizaines de blessés.

Les chrétiens d’Egypte, plus communément appelés « coptes », vivent depuis dans la terreur de nouvelles attaques. Cette communauté qui représente près de 10% de la population totale est en effet violemment prise à partie par les islamistes radicaux.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply