Le Roi Mohammed VI du Maroc a eu un entretien téléphonique jeudi avec le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, une initiative qui avait pour but de prendre des nouvelles du chef d’Etat nigérian qui observe une période de convalescence, mais qui a également été l’occasion pour le deux chefs d’Etat de parler de l’état d’avancement du projet stratégique de construction du gazoduc entre le Nigeria et le Maroc.

A ce sujet, ils se sont réjouis de l’état d’avancement des études techniques et du processus de montage financier de ce gigantesque projet qui devrait joindre le Golfe de Guinée et le Maroc en longeant la côte de l’Afrique de l’Ouest. Au cours de cet entretien téléphonique, Mohammed VI et le président Buhari se sont également félicités de l’excellence des relations bilatérales.

Pour rappel, en décembre dernier, lors d’une visite de travail du Roi Mohammed VI à Abuja, les deux pays avaient donné le coup d’envoi pour l’étude de faisabilité de ce gazoduc qui devrait partir du Nigeria jusqu’au Maroc puis l’Europe, en passant par tous les pays ayant une ouverture maritime en Afrique de l’Ouest.

Long de quelque 5 000 kilomètres, le futur gazoduc prolongera l’actuel West African Gas Pipeline qui, depuis 2010 relie le Nigeria, le Ghana, le Bénin et le Togo. Cette nouvelle infrastructure gazière, en sus de la création de milliers d’emplois dans les pays concernés,  permettra de booster les échanges économiques entre les différents pays de la région.

Ce projet stratégique a été érigé en priorité par le souverain marocain qui, depuis décembre dernier, a veillé à la tenue de réunions de travail régulières  avec la partie nigériane. Plusieurs sources proches du dossier assurent désormais que l’étude de faisabilité technique sera bientôt terminée. Il ne manque plus que le montage financier pour entamer les travaux de cet ambitieux gazoduc en Afrique.

Share.

About Author

Leave A Reply