Niger: 24 terroristes tués lors d’une tentative d’évasion (gouvernement)

Vingt-quatre terroristes pris mercredi par l’armée dans l’ouest du Niger proche du Mali, ont été tués alors qu’ils tentaient de s’évader, selon un communiqué du gouvernement.

“Le 28 avril 2021, des renseignements sûrs et concordants faisant état d’un regroupement de présumés terroristes au nord de Chinégodar (région de Tillabéri, ouest) en vue de projeter une attaque sur la localité de Banibangou, les Forces armées nigériennes ont très rapidement dépêché une unité d’appui dans la zone afin de contrer le plan des terroristes”, selon un communiqué du ministère de la Défense lu à la radio publique nigérienne.

Après “des échanges de coups de feu”, les soldats nigériens “ont interpellé 26 présumés terroristes” dont “un blessé par balles” et qui “succomba à ses blessures le 29 avril”, précise le communiqué.

Mais, en attendant leur transfert dans la ville de Banibangou, proche de Chinégodar, “les détenus ont tenté de s’enfuir dans la nuit du 29 au 30 avril aux environs de 04h00 du matin” et ont “réussi à désarmer une sentinelle et à s’emparer de son arme”, souligne le ministère.

“N’ayant pas obtempéré aux tirs de sommation, 24 prisonniers ont été mortellement atteints et l’un d’entre eux a pu s’échapper”, relève le ministère qui a annoncé l’ouverture “d’une enquête approfondie” pour “situer les responsabilités”.

Chinégodar et Banibangou sont situées dans la région de Tillabéri, elle-même située dans la zone dite “des trois frontières” entre Niger, Mali et Burkina Faso, qui est régulièrement frappée par les groupes jihadistes affiliés à Al-Qaïda ou à l’Etat islamique (EI).

Le Gouvernement nigérien avait décidé le jeudi 29 Avril, de la prorogation de l’Etat d’urgence sécuritaire dans plusieurs localités du pays.

Cette prorogation est faite à travers l’adoption de trois (3) projets de loi au titre du ministère de l’intérieur et la décentralisation.

Le premier projet de loi porte sur prorogation de l’état d’urgence dans la région de Diffa et dans certains départements des régions de Tahoua (Département de Tassara et de Tillia) et de Tillabéri (Département de Ouallam, d’Ayérou, de Bankilaré, d’Abala, de Banibangou, de Say, de Torodi, de Téra, de Tillabéri et de Gothèye).

Le phénomène d’insécurité s’est également exacerbé dans la Région de Tahoua (départements de Tassara et de Tillia) et dans la Région de Tillabéri (Départements de Ouallam, d’Ayérou, de Bankilaré, d’Abala, de Banibangou, de Say, de Torodi, de Téra, de Gothèye et de Tillabéri).

Le second projet de loi porte, quant à lui, prorogation de l’état d’urgence dans le département de Filingué (Région de Tillabéri).

Le troisième projet de loi est, lui, relatif à la prorogation de l’état d’urgence dans les départements de Ballayara et de Kollo (Région de Tillabéri).

Les départements de Balleyara et de Kollo font l’objet d’attaques organisées par des groupes terroristes, mettant en péril l’ordre public et la sécurité des populations, note le Gouvernement.