Transaqua: Le projet gigantesque pour lutter contre la disparition du Lac Tchad

0

Les pays riverains du Lac Tchad (Cameroun, Tchad, Niger et Nigeria) ont convenu, à l’issue d’une réunion de trois jours, du lundi au mercredi à Abuja (Nigeria), que le projet de déviation des eaux du fleuve Congo pour alimenter le Lac Tchad allait bientôt être mis en œuvre.

Ce projet vieux de plus de 35 ans, a refait surface lors de la conférence d’Abuja, qui s’est penchée avec une grande inquiétude sur l’assèchement accéléré du Lac Tchad. Ce dernier a en effet perdu plus de 90% de sa superficie entre les années 1960 et 2018.

Afin d’éviter l’assèchement total du lac, avec de lourdes conséquences environnementales, économiques et sociales, les pays de la région ont remis sur la table le projet Transaqua.

Le but de ce mégaprojet est de créer un canal artificiel de 2 600 kilomètres de long qui viendrait alimenter le Lac Tchad, grâce aux eaux issues d’un affluent du fleuve Congo, en RDC. Le canal est prévu pour traverser trois ou quatre pays afin d’alimenter le Lac Tchad par les eaux détournées des hauts plateaux congolais.

Réunis pendant trois jours, experts internationaux et dirigeants des pays de la région du Lac Tchad, ont passé en revue les différentes phases du projet. l’UNESCO a, pour sa part, validé cet énorme chantier qui demeure la seule solution viable pour faire face à une crise environnementale dans cette zone.

Reste désormais à trouver les financements pour mettre sur les rails ce projet gigantesque qui apportera un nouveau souffle à ce lac qui fait vivre directement quelque 40 millions de personnes.

Partager

A Propos de l'Auteur

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply