Confrontée aux forces armées irakiennes, l’organisation de l’Etat Islamique (EI) a perdu du terrain dimanche dans la province d’Al-Anbar (ouest) en quittant diverses localités, comme rapporté par des sources militaires et des autorités locales. Le groupe djihadiste a donné l’ordre à ses éléments de se retirer des localités de Hit, Kubaissa et Routba.
D’après le porte-parole du commandement des opérations conjointes contre l’EI, Yahya Rassoul, « la majorité des combattants de Daech (acronyme arabe de l’EI) à Hit, Routba et Kubaissa ont fui le désert vers d’autres régions », a-t-il confié à la presse. Il faut noter que les djihadistes ont quitté la localité de Hit, qui se situe à environ 145 km à l’ouest de la capitale irakienne Bagdad, en dernier lieu. Pour information, Kubaissa est une petite ville qui se trouve à l’ouest de la localité de Hit alors que celle de Routba constitue un avant-poste dans le désert sur la voie vers la Jordanie.
Par ailleurs, le même porte-parole militaire a révélé qu’ « une opération est en cours pour les traquer (les combattants de l’EI) grâce à l’aviation irakienne » avant d’ajouter que l’armée irakienne a encerclé la localité de Hit par le nord et le sud. A en croire des témoins et des responsables, les cadres du mouvement djihadiste se sont enfuis de cette ville en tentant de se faire passer pour des civils après s’être rasés la barbe. Les forces loyalistes doivent encore s’introduire dans cette localité. Quant aux combattants des tribus locales, ils attendent l’ordre de l’Exécutif irakien avant de lancer leur assaut.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply