Le Maroc a déployé lundi un hôpital de campagne dans la capitale sud soudanaise, dans une initiative qui vise à apporter une aide humanitaire aux populations locales victimes de la guerre et permettre, par la même occasion, de resserrer les liens  diplomatiques avec les dirigeants politiques de la plus jeune nation africaine.

Dans un communiqué publié en fin de week-end, le ministère des Affaires Etrangères Marocain a annoncé le déploiement d’un « hôpital de campagne multi-spécialités de niveau 2 » à Juba. Cet établissement hospitalier temporaire aura une capacité de 30 lits, extensible à 60.

Il fonctionnera grâce à 20 médecins spécialistes et 18 infirmiers, et réalisera des prestations médicales dans différentes spécialités. Pédiatrie, médecine interne, chirurgie, cardiologie, traumatologie, médecine dentaire, ophtalmologie et médecine ORL sont autant de spécialités dans lesquels les soins seront prodigués dans l’hôpital Marocain de Juba.

Le communiqué précise que cet hôpital de campagne disposera également d’une pharmacie dotée de lots variés de médicaments ainsi que d’un  laboratoire d’analyses médicales.

Cette annonce intervient le même jour que celle du report de la visite du Roi Mohammed VI au Sud Soudan. Initialement prévue pour le 20 janvier, la visite royale aura lieu probablement en février.

L’annonce du déploiement de cet établissement hospitalier intervient par ailleurs, quelques jours seulement avant le prochain sommet de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba.

L’un des sujets majeurs qui seront traités au cours du sommet du 30 et 31 janvier sera la réintégration du Maroc dans l’organisation panafricaine.

A cet effet, le Maroc déploie depuis plusieurs mois des démarches   diplomatiques dans le but de bénéficier du plus grand nombre de soutien lors du vote. Sur les 54 pays membres de l’UA, plus d’une quarantaine ont d’ores et déjà rallié la cause marocaine.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply