Burkina-Mali: Convergences sur la lutte antiterroriste conjointe

0

La visite du Premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maiga, mardi et mercredi à Ouagadougou, a été axée sur la coordination avec son homologue du Burkina Faso, Paul Kaba Thiéba, des efforts conjoints dans la lutte antiterroriste, mais aussi pour la création d’une zone de développement économique commune.

Cette visite est intervenue sur fond d’intensification de la violence djihadiste dans les deux pays voisins. D’où cette réunion de travail entre représentants des forces de défense et de sécurité burkinabè et maliens, en présence des gouverneurs des régions du Nord et du Sahel.

L’objectif est de renforcer l’échange d’informations en amont afin d’établir un axe sécuritaire transfrontalier, en mesure d’anticiper les mouvements des groupes djihadistes qui opèrent de part et d’autre d’une frontière poreuse.

cette entente a été soulignée par le Premier ministre malien lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue burkinabè: « Nous avons développé de larges convergences et je pense que les recommandations issues de nos travaux seront utiles dans ce combat », a précisé Boubèye Maiga.

Accompagné d’une forte délégation, le chef du gouvernement malien a eu aussi des échanges avec la partie burkinabè pour la création d’une zone économique spéciale. Cette ZES devrait englober la zone frontialière commune au Mali au Burkina Faso et à la Côte d’Ivoire.

«C’est souvent la désespérance, l’injustice, les iniquités, les frustrations, la pauvreté qui exposent souvent les populations à l’emprise des forces du mal », a estimé de son côté, le Premier ministre burkinabé.

Il est donc essentiel d’entreprendre des « actions transfrontalières pour améliorer les conditions de vie de nos populations, leur accès aux soins et à la scolarisation, pour les soustraire de l’emprise des groupes terroristes », a insisté Paul Kaba Thiéba.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply