Somalie: Les Shebab perdent un chef djihadiste

0

Les forces armées somaliennes ont tué mercredi quatre membres du mouvement des Shebab, dont un chef djihadiste, au cours d’une opération menée dans la région de Bakool, dans le sud-ouest du pays.
Le commandant Moalim Derow et trois de ses gardes de corps ont été tués lors de cette opération de l’Armée Nationale Somalienne (ANS) qui a saisi plusieurs armes.
Cette opération de l’ANS intervient moins de deux semaines après les deux attaques suicides perpétrées par des éléments Shebabs, le 13 octobre à Baidoa, au Nord-ouest de Mogadiscio, faisant 22 morts et des dizaines de blessés.
Trois jours après ces attaques, le commandement américain pour l’Afrique (Africom) a annoncé avoir mené des frappes aux drones contre un camp d’entraînement des Shebab. Plus de 60 djihadistes ont été tués dans ces raids.
Le groupe shebab est classé par les Etats-Unis sur sa liste des organisations terroristes. Bien qu’affaibli par les coups de boutoirs qui lui ont été portés par les forces somaliennes, avec l’aide de la mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et les drones de l’Africom, les shebabs disposent encore d’une grande force de nuisance.
Le groupe djihadiste qui a prêté allégeance à Al-Qaïda, dispose encore de quelque 10.000 combattants, notamment dans le sud et le centre du pays.

Partager

A Propos de l'Auteur

A. Lakhs

Docteur en Relations Internationales

Leave A Reply