La branche égyptienne de l’organisation terroriste Etat Islamique (EI) basée dans le désert du Sinaï a revendiqué mardi un nouvel attentat terroriste qui a fait au moins sept morts, dont deux policiers et un juge égyptien.

Cette nouvelle attaque djihadiste qui a visé l’hôtel Swiss In d’El Arich, a été perpétrée par un groupe de combattants de l’EI qui ont tenté d’introduire une voiture piégée à l’intérieur du parking privé de l’hôtel. Selon des sources sécuritaires, l’assaillant au volant de la voiture piégée a été neutralisé par les gardes de sécurité de l’hôtel. Deux autres combattants djihadistes ont également été tués suite à cet assaut terroriste. Le premier qui a tenté de s’introduire dans l’enceinte de l’hôtel, a déclenché sa ceinture d’explosifs avant d’arriver à l’entrée de l’établissement. Le second qui s’est introduit dans les salles, a quant à lui été rapidement neutralisé par les forces de l’ordre.

L’hôtel Swiss Inn de la ville d’Al Arich, chef-lieu de la région Nord-Sinaï et bastion des djihadistes de l’EI, abritait au moment de l’attaque des magistrats chargés de superviser les élections législatives en cours en Egypte. Le gouvernement égyptien pense donc que cette attaque terroriste visait directement ces hauts fonctionnaires qui étaient en charge du bon déroulement du scrutin.

L’attentat est survenu au lendemain du premier tour des élections organisées dans la moitié des provinces du pays, l’une des nombreuses étapes d’un processus électoral de près de deux mois qui a pour but d’élire les 596 députés au parlement.

La branche égyptienne de l’EI a multiplié les attaques terroristes visant policiers et soldats dans le nord du Sinaï, théâtre d’une insurrection djihadiste depuis que l’armée a destitué, en juillet 2013, le président islamiste élu, Mohammed Morsi, et lancé une répression implacable contre ses partisans.

Partager

A Propos de l'Auteur

Leave A Reply